Résistance Avesnois 1940 1945

Résistance Avesnois 1940 1945

La Gard d'Étreux 2008

Mesdames et  Messieurs

Aujourd'hui 2 septembre, journée sombre pour beaucoup de familles qui ont vécu ce terrible massacre.  Qu'on n'oublie jamais qu'il y a plus de 60 ans, le 2 septembre 1944,      la nouvelle  de la tuerie du Gard d'Etreux est portée de village en village. Il appartient aux générations,  nées après la guerre,    de garder fidèlement la mémoire de ce jour cruel et de demander à leurs enfants, de la conserver et de la transmettre à leur tour à leur descendance.  Le travail de mémoire que je mène,  m'a conduit à faire un film qui me semble plus évocateur qu'un long discours. Combien de fois ai-je pensé à notre camarade Serge Adiasse,  à  ce qu'il  avait subi et qu'il ne pourra jamais oublier. Voir des fusils braqués sur lui, entendre les détonations, et voir ces camarades près de lui  tomber les uns après les autres, comment oublier une pareille chose ? Et Serge  me dira" Plus tard, avec ce film les  jeunes comprendront  qu'ils doivent se souvenir, que l'horreur peut se reproduire si l'on n'y prend pas garde". La liberté, la paix sont à ce prix. C'est pour cette raison  qu'aujourd'hui où les armes se sont tues depuis 64 ans, où des témoins disparaissent chaque année,je veux vous dire avec force à quel point je suis  fier  de ces hommes volontaires,  du courage de ces otages  fusillés,  et fier d'être présent avec mon drapeau à toutes ces manifestations patriotiques.  Vous profitez chaque jour des bienfaits de la liberté  que l'on vous a donnée. Vous  pensez, parlez,    vous vous déplacez,  vous jouez avec les copains et copines que vous appréciez. Vous êtes   libres de vos choix,cela est le plus important.  Les durs souvenirs du temps passé n'ont jamais fait partie de votre vie,   vous êtes  nés libres et vous  n'avez jamais connu  autre chose que la paix, S'il vous plaît, soyez vigilants !Alors pourquoi montrer des images douloureuses,   vous  parler de choses qui ne vous  concernent pas ?  Vous  pensez,    peut être   on ne construit pas un avenir avec le passé.  Pourtant votre vie de tous les jours vous rappelle à l'histoire : vos coutumes, vos traditions.    La liberté fait également partie de votre patrimoine. Que seriez vous aujourd'hui si des gens que vous n'avez pas connus n'avait pas sacrifié leur vie pour que vous soyez libres. Toutes les réponses à ces questions doivent  vous amener à comprendre que ce dont vous profitez chaque jour est votre droit mais  que d'autres ont payé de leur vie  pour que vous le conserviez !      Se recueillir sur la tombe, pour ceux qui en ont une, devant le monument de ces témoins de l'histoire, c'est les remercier du don qu'ils nous ont fait,  comprendre aussi que sous chaque croix, chaque monument dort un morceau de liberté.  Se souvenir, c'est faire en sorte que toutes ces souffrances  n'aient pas été acceptées pour rien.    Vous pouvez tous faire quelque chose, comme votre écoute  aujourd'hui,   votre mémoire de demain,    et vous   mériterez  le sacrifice  de gens qui vous ressemblent tant.

Car la mémoire n'est pas figée, elle a une histoire,  un usage, et un devoir,       voici plus de 30 ans que je me consacre à ce devoir : Vous qui n'avez pas connu ces choses affreuses, n'oubliez pas que ces personnes admirables, dont certaines n'étaient pas plus âgées que vous,  ont conquis par leur sacrifice la liberté dont vous jouissez aujourd'hui.

Soyez fiers et montrez-vous dignes de cet héritage 

 

 

 

 

 

 

 

 



31/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres