Résistance Avesnois 1940 1945

Résistance Avesnois 1940 1945

Memoires d'Albert

 

Sur cette photo j'ai 4 ans

 

 

Reprenant une formule du Général de Gaulle à l'aube de sa vie:  « Sentant venir en moi le froid éternel….. », j'ai voulu faire mienne  cette phrase et c'est pourquoi à 76 ans, j'ai ressenti le besoin d'écrire moi aussi et bien modestement « Mes mémoires » ceci afin de laisser aux générations suivantes le témoignage d'un homme franc, droit ,honnête et travailleur ayant l'amour de sa patrie, que la guerre a brisé, que la maladie n'a pas épargné mais qui a toujours fait front.

J'espère que ce récit est plein d'espérances car il n'y a aucun calcul de ma part, ni le besoin de me mettre en valeur, ni celui de me considérer autrement que le gamin de Cartignies trois fois meurtri à l'âge où l'on est encore très fragile et dont le premier horizon à l'âge de 14 ans au sortir de la guerre, fut d'aller traire les vaches et de sortir le fumier à la brouette.

N'ayant que le Certificat d'Etudes, j'ai éprouvé de grandes difficultés aussi je me suis fait aider par un ami de trente ans qui m'a demandé de conserver l'anonymat  je le remercie car il n'a pas déformé mes propos.

                                                                                   Albert Meresse

 

Ce récit est celui  de ma vie, la plupart des  personnes que j'ai côtoyées et qui sont citées  dans ce récit  sont encore  de ce monde, et peuvent témoigner de la vérité de mon récit. 

Cadet d'une famille de 4 enfants, je suis né le 11 Juin 1933 à Cartignies, dans une petite ferme herbagère de l'Avesnois fils de Jules Meresse Ancien Combattant de la guerre 1914-1918 et de Marcelle Marit, j'ai été élevé dans une famille unie et heureuse ayant l'amour de la Patrie  entouré de  mon père, de  ma mère, de  mes deux frères et ma sœur. J'ai eu une enfance heureuse jusqu'à l'âge de 10  ans

J'ai écrit ces pages pour rendre honneur à tous ceux qui se battus pour la liberté et contre la barbarie nazie, je l'ai fait avec peu de moyens mais aussi avec  honneur et vérité historique pour laisser un témoignage aux jeunes générations.qui doivent savoir et comprendre.

Je suis entré à 6 ans à l'Ecole Maternelle de Cartignies .En 1939, la mobilisation générale avait lieu, et je me souviens très bien avoir vu des soldats français creuser une tranchée dans une pâture face à la maison  Potain, il m'est même arrivé d'y aller jouer avec d'autres camarades.

 

 Si la suite vous interesse allez sur le blog " Les memoires d'albert Meresse"

http://albertmeresse.blog4ever.com/blog/index-260294.html   

                            A bientôt



31/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres